Invitation à réfléchir sur un modèle de société et sur nos possibilités de faire des propositions

, par  Edgard

Le monde se dualise de plus en plus, à la fois dans le discours et la réalité. La logique productiviste et consummériste qui se développe partout nous enferme dans des attitudes matérialistes, et débouche sur un individualisme exacerbé qui divise et oppose de plus en plus les individus et les isole dans de vaines relations de rivalité.

Face aux questionnements, aux incertitudes et aux tensions que nous observons autour de nous, nous est-il possible de façonner des outils de compréhension ? Plus que des critiques de la société actuelle, il s’agit d’élaborer un diagnostic, de dépasser les angoisses entretenues par les médias et de poser des éléments d’analyse.

Le manichéisme ambiant qui se complait dans des oppositions simplistes est entretenu autant par les médias que par le marketing et pénêtre nos réflexions en les altérant à notre corps défendant. L’observation des situations de détresse sociale, d’isolement et de solitude nous démontre qu’une société ne peut fonctionner sans solidarité et que le ciment de cette société est le lien social qui est mis en péril actuellement.

Alors qu’en principe les dirigeants politiques devraient avoir à l’esprit en permanence une vision du bien public et justifier leurs actions dans cette optique, nous ne les entendons nous entretenir que des difficultés budgétaires, des problèmes d’emploi et de croissance économique. Ces diversions ne peuvent nous satisfaire.

Nous pensons qu’une implication plus grande des citoyens dans la gestion de la cité permettrait de mettre en évidence les valeurs communes du vivre-ensemble en assurant au mieux à chacun les conditions nécessaires à l’exercice de sa liberté de jouir du bien-être selon sa propre conception de la vie bonne.

Une analyse lucide et apaisée des événements actuels mis dans une perspective historique peut déboucher sur des propositions raisonnables, sereinement réfléchies, pour changer notre modèle social. Il n’y a pas de fatalité à la persistance du système actuel. Il faut sortir de ce qui nous divise et nous isole, rechercher les convergences, les ententes, les collaborations possibles, et reconnaître dans la relation à l’autre ce qui permet une communauté de vie dans le respect des singularités de chacun.

Voilà donc notre objectif. Cette tâche réclame un travail patient et continu. Nous voulons créer des espaces de rencontre et de dialogue qui offriront aux participants l’opportunité de partager leurs idées avec nous et de sortir de la passivité induite par la société actuelle, pour devenir les acteurs du changement qui prendront le temps et le plaisir de la réflexion.